dimanche 4 septembre 2011

Des fleurs sur le bourbier...

*** Pas encore d'anecdotes savoureuses à raconter mettant en scène des brutes de la construction: raison = ils ne sont PAS venus ENCORE!!! Cela fait une semaine aujourd'hui et non, Madame Chose, on n'a pas le temps de s'occuper de votre sous-sol... Vous êtes 3000 dans la même situation. Notre boîte vocale ne prend aucun nouveau message. Achetez-vous de la patience et des nerfs d'acier à la quincaillerie. ***

Quand même, il y a cet épisode de mon feuilleton quotidien qui vaut la peine de se retrouver par écrit.

Lundi matin, 10h30. (Le lendemain du bordel mouillé et mouillant)

Ding Dong.
Ça sonne à la porte.
Je cours ouvrir (au cas où ce seraient les supers-héros de la décontamination) et en ouvrant je vois ceci:

J. ma jolie voisine d'en face.

***

Avant d'aller plus loin, je résume mon lien avec J. Depuis un an, J. et sa famille vivent en face de notre maison-de-la-chance et depuis un an, je rêve de la croiser par "hasard" sur le trottoir alors qu'elle fait une balade avec sa marmaille. Mais ce n'était jamais arrivé et non, je ne suis pas le genre de personne à sortir au "même" moment comme ça, de même, l'air de rien. Étant timide (ne vous étouffez pas ici, d'accord Bizz!), je suis plutôt du genre à attendre qu'elle soit loin de ma vision avant de sortir, pour ne pas avoir l'air, justement, d'avoir arrangé le hasard. Vous me suivez? Non, c'est pas grave. Y'a des pilules pour ça.

Bref, J. est maman d'une fillette de 4 ans et de, attachez vos fesses au coussin de votre chaise, de triplets!!! Oui oui!!! Deux garçons et une fille de un an!!!! Et J. a la taille d'une jeune demoiselle, sans le moindre bourrelet ni gras de bebye. Il y a de cela trois semaines, alors que je devais déplacer ma voiture puisque le proprio avait décidé de "patcher" la cour avec des bouts d'asphalte (les priorités dans la vie = la cour pour mettre les chars. La maison? Quelle maison? Je possède une maison? Ah?). Je me suis stationnée devant chez J. et elle sortait justement avec les petits. J'ai eu l'occasion de me présenter, de voir de visu à quoi ça ressemble trois bébés d'un an qui pleurent en même temps (c'est a-d-o-r-a-b-l-e, surtout quand ça a les tits-cheveux blonds blonds et de grands yeux bleus-bleus!!!) et de demander à fillette de 4 ans si elle voulait bien être interviewée pour ma chronique dans le journal misérable auquel je collabore.

Parle parle jase jase avec J. qui a une personnalité impressionnante et qui me dit, tout de go, alors qu'on parle grossesse et post-partum qu'elle ne va quand même pas s'excuser à toutes les femmes d'avoir une si petite taille même après avoir porter 4 mômes. J'ai éclaté de rire, adorant cet aplomb qu'elle affiche et ça a cliqué rapidement entre nous deux. Après une heure de blabla de trottoir, je suis rentrée à la maison tout heureuse de cette rencontre VRAIMENT impromptue!!!

***

Quand j'ai ouvert la porte, j'ai d'abord vu un ÉNORME bouquet de fleurs jaunes, rouges et oranges et derrière cet attirail fleuri, se cachait le délicat visage de J. Dans ses yeux, je voyais des restes de larmes et dans son sourire, toute la sincérité du monde. Puis, au bord du bouquet, une petite enveloppe avec mon nom dessus.

- Salut J...

- X-Mom... vous êtes dans la merde, hein?

- C'est bien dit, J. Et vous?

- Par chance, non. Mais les 2 voisins à côté oui.

- Ça peut déborder dans des maisons NEUVES??? Ooooh...

(Dans mon coeur de sinistrée, ça a fait un petit: la la la lèèèère. Ça leur apprendra à être riches. N'importe quoi, hein?)

- X-Mom... je ne savais pas quoi t'offrir. J'aurais voulu te donner plus...

- Euh? Me donner plus pour quoi??? Qu'est-ce que j'ai fait de si merveilleux? J'ai interviewée ta fille, mais quand même...

- Non, non, ce n'est pas pour ça.

- ???

- X-Mom, tu es la personne qui m'a apporté le plus de bonheur en si peu de temps.

- ??? (J'avais les larmes aux yeux, je suis une sensible... faut pas me flatter ainsi, surtout sans que je ne sache pourquoi!)

- Tu vois (les larmes bien en vue), grâce à X-Boy et à votre décision de le retirer du CPE, les triplets ont eu une place pour chacun dans le MÊME local de ce CPE. Et comme la plus vieille y va déjà, nos 4 enfants seront au même endroit!!! Tu imagines le bonheur que ça représente???

- ...

- Fallait que je te remercie... des fleurs, c'est rien.

- Oh là, tu te trompes. Des fleurs, c'est tout. C'est un des plus beaux cadeaux qu'on peut me faire. C'est comme donner des petits bouts de vie (même si les fleurs sont mortes, pensez-y) et ça met tellement de couleurs dans une maison! Surtout après une nuit de "merde"...

- Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider?

- Mettre une bombe dans la voiture du proprio? (Nan, je l'ai gardée pour moi)

- Rien en particulier...

Nous avons discuté plusieurs minutes, puis J. est retournée à son clan qui se faisait garder par la grand-mère.

J'ai pris X-Boy dans mes bras et je l'ai serré très très fort dans mes bras.

Car mon bambin, avec toute sa différence, venait de faire une VRAIE différence dans la vie d'une autre famille. Il venait de leur donner du temps, cette denrée rare en ce moment. Car avoir 4 enfants dans 3 garderies différentes, c'était ce qui les attendait. Vous imaginez le casse-tête? L'horreur? La dépression en vue?

***

X-Boy m'a offert des fleurs par l'entremise de d'autres mains.

C'est ça, un enfant handicapé.

Ça utilise la bonté des autres pour livrer des messages.

Je t'ai déjà dit merci, X-Boy, d'être dans ma vie?

(Oui, la mère... tu radotes... c'est lassant à la fin! smack!!!)

4 commentaires:

  1. Délicieux... Une petite larme et un sourire en coin à la fois!

    J'espère que dès maintenant, une amitié vous attend. Même si vos défis sont différents, une copine proche, ça fait toujours du bien!

    RépondreSupprimer
  2. Superbe histoire! Une belle amitié en devenir, c'est précieux!

    RépondreSupprimer
  3. X-Boy, t'es vraiment un champion :)
    Et puis, han, je me suis domptée, je ne viens jamais faire un tour ici avec de la nourriture dans la bouche, je risque la mort (ou l'accouchement prématuré) à chaque fois!

    RépondreSupprimer