jeudi 20 juin 2013

Promis juré.

Contrairement à ce que présumait ironiquement "Une femme libre", je ne mijotais pas un billet de blogue pour annoncer mon engouement pour la course à pied. Seuls les fous ne changent jamais d'idée, mais je n'aime pas courir, jogger, appelez ça comme vous voulez. Au primaire, j'adorais faire des sprint, puis le prof d'éducation physique que j'ai eu au secondaire m'a tellement traumatisé avec mon incompétence à faire de la course saut de haie que bon, je hais la course désorm-hais. Oooouuu, les jeux de mots.

Comme diraient les Dragons à la tivi: Je passe.

À mon sujet principal.

***

Vous savez tous que j'ai organisé une levée de fonds avec la LNI pour X-Boy, afin de nous procurer la X-Boy-Mobile-adaptée.

Ce que vous ne savez pas, c'est cette histoire que voici.

***

Après avoir été interviewée par une journaliste du journal officiel de Ste-Banlieue, il y a eu parution d'un superbe article qui a fait la une du cahier week-end. (le rêve culturel pour une cultivée comme moi ouiiii!). À la toute fin de l'article, j'avais autorisé la diffusion de mon numéro de téléphone afin de permettre aux gens qui n'ont pas internet de communiquer avec moi.

Deux jours après la publication, le téléphone a sonné. Mais l'appel a été logé sur le cellulaire de X-Man. Du coup, X-Man a un peu pesté:

- Tu sais bien, X-Mom, que je ne veux pas mêler le travail et la levée de fonds. D'ailleurs, c'est quoi l'idée d'avoir donné MON numéro de cellulaire au travail???

- JE n'ai PAS donné TON numéro. J'ai mis le nôtre, à la maison.

- Mmm. Ça va pour le nôtre, mais TU gèreras les appels.

- Oui X-Man. JE gèrerai tous les appels. On s'était entendu là-dessus. C'est "MON PROJET" et blablabla, pas question que tu mêles tes clients à mon projet et blablabla. (X-Man est très strict quant à son travail. C'est parfait ainsi. J'aime les gens de principes)

- Bon.. alors qui est-ce qui a donné MON numéro au boulot?

- Pas moi. (On peut répéter souvent dans un couple.) Quelqu'un de la librairie "Z"? (La librairie "Z" a accepté d'être le point de vente des billets de la levée de fonds. Et ce n'est pas une plogue de X-Man. Je suis allée démarcher moi-même. Avec sa réputation comme garantie, héhéhé!)

- Mmm. Mais bon, écoute le message sur MON téléphone et prends-le en note. Parce que je vais...

- "l'effacer"... je sais, je sais, tu ne veux pas mélanger les affaires et "mon" affaire. (radote radote, on se prépare pour la retraite)

J'ai écouté le message. Pris en note le numéro. Et j'ai rappelé la dame à la voix sympathique et plutôt directe.

- Bonjour Madame ***? Je suis X-Mom, la maman de X-Boy.. Vous m'avez laissé un message pour la levée de fonds...

- Oui! Bonjour X-Mom! Vous allez bien?

- Oui et vous?

- Très bien! Écoutez, je vais aller droit au but. Je veux vous faire un don de 1000$.

- ??? Pardon... 1000$??? Mais voyons... c'est beaucoup trop... 20$ ça fait l'affaire, vous savez...

- Ah non. J'insiste.

- Mais voyons donc, Madame ***, je ne vous connais même pas...

- Ah mais moi je vous connais!

- Hein? Mais votre nom ne me dit rien...

- Ce n'est pas mon vrai nom. Je ne veux pas que vous sachiez qui je suis. Mais je peux vous dire que je vous vois quelques fois avec X-Boy et que vous êtes si belle à voir avec lui... et lui si souriant... que je veux vous aider.

- Vous me voyez quelques fois??? Mais où?

- Je ne vous le dirai pas... Je veux garder l'anonymat.

- Mais c'est beaucoup trop...

- Non non non. Si vous saviez. Je n'ai pas d'enfants. Mon mari est décédé il y a deux ans et j'ai un héritage qui dort. J'attendais une cause comme la vôtre pour donner...

- ... Je suis sans mot. (Ça m'arrive, ooooh.)

- Vous le méritez, X-Mom. Vous êtes une maman tellement dynamique et qui est toujours de bonne humeur.

- Ben voyons donc... Il y a d'autres mamans heureuses...

- Peut-être, mais elles n'ont pas toutes un X-Boy..

- Mmm. Je dois accepter votre don... j'imagine que c'est non-négociable...

- Vous avez bien compris. Je vous envoie un chèque par la poste.

- Ah ah. Mais je verrai votre nom!

- Promettez-moi que vous ne ferez aucune recherche. Je ne veux pas être harcelée par la suite.

- Je vous le promets. Je vous respecterai et je vous comprends. Mais je vous remercie comment?

- En gardant le silence. Et en continuant à sourire autant avec X-Boy.

- Promis juré.

J'ai raccroché en souriant. Deux jours plus tard, j'ai reçu le chèque, l'ai déposé. Et je n'ai pas lu le nom sur le papier.

Néanmoins, je regarde plus attentivement les dames plus âgées que je croise.

Allez savoir, je leur souris à toutes et je les salue discrètement.

Un jour, peut-être, je reconnaîtrai la voix.

Et je continuerai mon chemin, en silence.

Promis juré.

6 commentaires:

  1. Comme c'est beau! Je ne te connais pas, mais tu le mérites sûrement, par ce que je lis.
    Marie-Noël

    RépondreSupprimer
  2. WOW!! Cette dame est d'une gentillesse!

    @Morriggann (via Twitter)

    RépondreSupprimer
  3. quelle belle histoire! C'est beau de lire la générosité gratuite de cette dame!

    RépondreSupprimer